La neuropsychologie

Pour qui ?

La neuropsychologie pédiatrique s’adresse aux enfants de 3 à 16 ans.

Pour quoi ?

Le travail du neuropsychologue consiste à dresser un profil « neuropsychologique » d’un enfant/adolescent présentant un syndrome neurologique, un trouble du comportement ou tout simplement des difficultés scolaires. En général, le bilan neuropsychologique est conseillé à partir de 6-7 ans mais peut être pratiqué dès 3 ans.

Les objectifs fondamentaux de la neuropsychologie sont donc d’évaluer les capacités cognitives (attention, mémoire, fonctions exécutives…) et d’affiner le diagnostic afin d’orienter au mieux la prise en charge/rééducation.

Le neuropsychologue reçoit des patients présentant entre autres les troubles suivants :

– Troubles des apprentissages :

  • Déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H);
  • troubles de la mémoire;
  • troubles des fonctions exécutives (inhibition, flexibilité, planification);
  • troubles des fonctions visuo-spatiales;

– Difficultés liées à une mauvaise méthode de travail;

Comment ?

Une prise en charge se déroule en plusieurs étapes :
1. L’anamnèse ayant pour but de préciser les difficultés rencontrées par l’enfant tout en prenant en compte l’analyse de son vécu affectif, scolaire, médical et familial.
L’objectif étant de cibler la nécessité et/ou le type de bilan le plus adéquat en fonction de la problématique.
2. Réalisation d’un bilan
Différents tests standardisés sont proposés en fonction de la problématique ; il s’agira donc de choisir le type de bilan en fonction des besoins chaque enfant :

  • Le calcul d’un « Quotient Intellectuel » (QI) permettant de déterminer le niveau global des capacités cognitives de l’enfant en comparaison à un groupe d’enfants du même âge.
  • Un bilan « de base » visant l’évaluation :
    • Des capacités d’Attention et des Fonctions exécutives qui permettent de contrôler la pensée et le comportement, de planifier et de raisonner de manière flexible et d’inhiber les comportements indésirables (planification, flexibilité et inhibition).
    • Des capacités de Mémorisation
    • Des capacités Visuo-spatiales et Praxiques
  • L’évaluation approfondie de la Mémoire
  1. Un entretien ayant pour but de transmettre les résultats. Un rapport écrit détaillé est remis.
  2. La mise en place d’une éventuelle remédiation cognitive.

© Copyright La Lanterne